L’évolution des entreprises suit la même logique que celle de l’être humain : les sociétés qui survivent et se développent sont celles qui s’adaptent le mieux au changement. Le recours au management de transition, grâce à une bonne connaissance du terrain et des méthodes de management innovantes, s’impose progressivement auprès des entreprises françaises.

Un métier en pleine évolution

De plus en plus d’entreprises font appel à des ressources externes pour accompagner leur transition en situation de crise ou dans le cadre de leur transformation digitale. Le manager du changement utilise ses connaissances éprouvées en management pour conseiller les ressources humaines, dynamiser la croissance et créer de la valeur ajoutée pour l’entreprise.

S’il concerne aujourd’hui des experts de plus de 45 ans, le métier de manager du changement tend à se rajeunir. Si l’expertise reste une qualité recherchée (15 à 20 ans d’expérience sont généralement nécessaires), les générations à venir sauront capitaliser sur leur faculté d’adaptation, leur créativité et leur sens de l’innovation pour conquérir ce poste. De plus, le nouveau profil de manager du changement nécessite une solide connaissance des outils numériques pour conseiller au mieux les entreprises concernant leur transformation digitale.

Le métier tendrait également à se féminiser : s’il comprend actuellement 15% de femmes, la proportion devrait considérablement augmenter au fil des années. Enfin, les managers de transition s’implantent de manière de plus en plus locale, au plus proche des entreprises dans lesquelles ils interviennent.

La France, mauvaise élève du management de transition

Aujourd’hui, alors que l’Allemagne et le Royaume-Uni courent en tête, la France est toujours à la traîne en termes de recours au management de transition. En effet, moins de 40% des entreprises françaises y ont recours, contre 60% des organisations britanniques. En cause, le mythe d’une longue carrière au sein de la même entreprise, toujours bien entretenu dans l’Hexagone.

Néanmoins, les sociétés qui recourent au management de transition se félicitent de cette décision : l’indice de satisfaction s’élève en effet à plus de 90%, en France comme au Royaume-Uni.

L’intervention d’un expert en management de transition devrait devenir un phénomène courant, dans un contexte de transformation digitale massive des entreprises. Si l’industrie et les services sont les acteurs qui prennent majoritairement cette initiative, la tendance devrait s’étendre rapidement à tous les autres secteurs d’activité.

 

Crédit photo : Unsplash

A lire également :

Big Data, Millennials et marque employeur : quand la transformation digitale bouleverse les RH

Les 3 enjeux face à la digitalisation des ressources humaines

Notre interview ! Quel rôle jouent les RH dans la transformation digitale ?

Digital summ’r : quand le digital rencontre le bien être au travail