A l’heure de la transformation numérique, du tout-puissant smartphone, des tablettes et des services en ligne, et si la solution se trouvait dans des outils vieux comme le monde ? C’est en tous cas ce que doivent penser les adeptes du bullet journal, ce carnet qui ambitionne de rassembler listes, tâches et agenda dans un petit format dont la principale force est son aspect personnalisé.

Compenser la rigueur de l’outil informatique

Ils sont pourtant nombreux les services, logiciels et autres applications qui permettent d’optimiser la gestion du temps ou d’organiser ses tâches.

Pour autant, chacun de ces programmes est conçu dans un but précis qui peut correspondre à de nombreuses personnes, mais ne permet presque pas de personnalisation.

Or, nous sommes dans l’âge d’or du one-to-one.

Le bullet journal a cet immense avantage d’être quasiment vierge de tout élément qui viendrait brider son utilisateur, qui dans ces conditions peut le rendre unique.

La seule limite est donc votre imagination.

Un « agenda mémo » à créer et personnaliser selon vos objectifs et vos envies

Vous pouvez ainsi vous baser sur un simple agenda, ajoutez vos tâches, vos rendez-vous, un suivi de votre poids, ce que vous avez mangé, la météo, le nombre de cigarettes fumées, ou le nombre de fois où vous avez consulté votre téléphone en période de vacances !

Tout est permis si cela répond à une problématique, qu’elle soit ponctuelle ou non.

Et la personnalisation de ce petit carnet ne s’arrête pas là : certains transforment en effet leurs bujos en de véritables œuvres d’art, tant ils prennent de soin à illustrer leur journal.

Évidemment, tout cela prend du temps.

Mais les vertus de cet exercice sont multiples :

  • ce document évolutif est vraiment adapté à votre (vos) activité(s) ;
  • la conception de ce journal va vous obliger à penser votre gestion du temps et à réfléchir à vos priorités ;
  • le plaisir apporté par ce moment bien à vous qu’est le remplissage de ce cahier peut, pourquoi pas, vous aider à réduire votre stress.

Alors si vous n’avez pas encore essayé de bullet journal, ne tardez pas, car déjà pointe à l’horizon son remplaçant, le M3 journal.

Mais c’est une autre histoire…