Pour toutes celles et ceux en quête de sens, ceux qui veulent se rendre utiles et avoir un réel impact auprès des populations dans le besoin : le congé solidaire est fait pour vous. Plus qu’une mission d’observation, ou qu’une contribution financière, le congé solidaire permet aux volontaires de réaliser des missions à forte valeur ajoutée, sur de courtes durées partout dans le monde.
Inventé par l’association Planète Urgence, avec le soutien du ministère des affaires étrangères, ce mode de mission de solidarité s’adapte parfaitement au rythme des salariés. Découvrons en détail en quoi consiste le congé solidaire et voyons comment il peut booster l’engagement collaborateur au sein des entreprises.

 

A qui s’adresse le congé solidaire ?

 

Le congé solidaire s’adresse à tout le monde : étudiants, entrepreneurs, salariés, chefs d’entreprise, demandeurs d’emploi etc… La seule contrainte d’accès est l’aspect financier, mais des solutions sont possibles pour financer le congé solidaire.

Du fait de sa courte durée (2 à 4 semaines), il est particulièrement adapté aux salariés ayant des périodes de congé limitées. Plus largement, il permet aux professionnels qui ne disposent pas de beaucoup de temps libre, d’accéder à des missions de volontariat et de se rendre utile. Il offre une alternative de qualité au congé de solidarité internationale, ou aux missions humanitaires de plus longues durées qui ne sont pas accessibles par tous.

Une des particularités du congé solidaire est qu’il permet à l’employeur, s’il le souhaite, de s’impliquer dans le projet de son salarié. La mission peut être financée entièrement ou partiellement par l’employeur, pour encourager la démarche du volontaire. Pour ce faire, un partenariat doit être mis en place entre l’entreprise, ou le comité d’entreprise, et l’association en charge des missions.

Il n’existe pas de restrictions particulières concernant la forme physique ou l’âge des volontaires, tout le monde est encouragé à partir en mission. En revanche, il est nécessaire d’être majeur et en capacité physique de travailler pendant la mission.

Étant donné que les domaines d’interventions des missions sont très variés, tout le monde peut mettre ses compétences à profit des associations dans le besoin. Que ce soit pour gérer le développement d’une école en Afrique, aider un centre culturel indien à mieux communiquer ou encore participer à la préservation des tortues en Guadeloupe… chacun peut apporter sa contribution, parfois même sans qualification spécifique.

 

En quoi consiste un congé solidaire ?

 

Bien souvent méconnu des entreprises et des professionnels, le congé solidaire est un dispositif permettant aux salariés (mais pas seulement) de participer à une mission de volontariat de courte durée. Pour être complètement informé des modalités du congé solidaire, et pour pouvoir informer vos collaborateurs, voici ce qu’il faut retenir :

Une mission de congé solidaire dure 2 semaines, il est parfois possible de prolonger la mission à 4 semaines, ou de réaliser 2 missions consécutives dans le même pays.

– Le coût d’une mission congé solidaire de 2 semaines réalisée en partenariat avec Planète Urgence est de 2500 € pour l’employeur, soit 1000 € après déduction fiscale. Pour une mission réalisée à titre individuelle le coût est de 1850 € (629 € après déduction fiscale).

– Pour postuler à une mission de congé solidaire, il suffit d’un CV et d’une lettre de motivation.

– Durant la mission, le volontaire travaille 5 ou 6 jours par semaine à raison de 6 à 8 heures par jour.

– Les missions de congés solidaires ne sont pas rémunérées et sont prises sur le temps libre du volontaire.

– Avant de partir sur le lieu de la mission, une formation de 2 jours est dispensée aux volontaires dans les locaux de Planète Urgence à Paris.

 

Pourquoi soutenir la démarche de congé solidaire de ses salariés ?

 

En tant que RH ou employeur, le congé solidaire peut s’avérer être un excellent moyen de créer de l’engagement collaborateur. Il ne faut pas hésiter à informer vos équipes des différents congés solidaires qui existent, et même d’autres programmes de volontariat. Cela peut s’intégrer parfaitement dans la démarche RSE de l’entreprise et également être valorisant pour l’image interne de l’entreprise.

A l’heure ou l’expérience collaborateur est une priorité et où il est fortement conseillé de soigner sa marque employeur, le congé solidaire peut faire la différence. Plus qu’un simple outil de communication, ce programme offre la possibilité aux salariés de s’immerger dans une culture, de découvrir de nouvelles façons de vivre, et surtout de se rendre utile et de donner du sens à leurs actions.

Nombreux seront les collaborateurs motivés, c’est pourquoi il est important de bien définir les modalités, préciser les contraintes et la réalité du terrain pour ne pas faire partir de volontaires à moitié motivés. Vous pouvez organiser des groupes de partage entre les salariés volontaires avant et après avoir réalisé un congé solidaire. En montrant que vous soutenez sincèrement les projets de vos collaborateurs, vous montrez votre ouverture d’esprit et vous favorisez naturellement l’épanouissement de vos équipes.

Pour certains collaborateurs, participer à une mission à vocation humanitaire est un rêve mis de côté pour des questions pratiques. Une vie professionnelle qui n’a pas toujours été souple, des responsabilités familiales etc… Le congé solidaire peut-être une chance de réaliser ce rêve sans compromettre sa vie actuelle.

 

Quelle différence entre le congé solidaire et le congé de solidarité internationale ?

 

Contrairement au congé solidaire, le congé de solidarité internationale (CSI) est un dispositif encadré par l’état à destination des salariés uniquement. La durée d’un CSI peut varier entre 1 et 6 mois et la demande de congé doit obligatoirement être envoyée et validée par l’employeur avant le départ. Pendant toute la durée du congé de solidarité internationale, le contrat de travail du salarié est suspendu et son salaire ne lui est plus versé.

Pour aller plus loin dans les démarches et en savoir plus sur les différents types de missions à vocation humanitaire, voici quelques liens utiles :

Le congé solidaire avec l’association Planète Urgence : http://www.planete-urgence.org/
Le congé de solidarité internationale : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F92

 

Nous espérons que cet article vous aura permis de découvrir, ou redécouvrir, le congé solidaire et ses nombreux avantages. N’hésitez pas à encourager les initiatives de vos collaborateurs et restez à l’écoute de leurs attentes.

 

A lire aussi :

La marque employeur sert-elle vraiment à attirer les talents ?
6 chiffres clés sur les Français et le travail de demain
Bilan et objectifs SMART : votre programme pour une rentrée en douceur