Le télétravail est de plus en plus en vogue au sein des entreprises françaises ! 16,7 % des actifs français télétravaillent aujourd’hui plus d’une fois par semaine.

Le télétravail est un mode d’organisation qui tient compte des aspirations des salariés à un meilleur équilibre vie personnelle/vie professionnelle, tout en permettant aux entreprises d’optimiser l’utilisation de leurs locaux, de réduire l’absentéisme, d’augmenter la productivité.

Comment se définit le télétravail ? Que dit la loi ? Quels sont ses avantages ? Comment manager ses équipes ? On vous dit tout !

Télétravail : ce que dit la loi

Au niveau légal, le télétravail se définit de la façon suivante : « toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire”.

La Fondation Concorde a mené une étude sur le télétravail en France  révélant que près de 6,7 millions de personnes (soit 26% de la population active française) pourraient réaliser une partie ou l’ensemble de leur travail à domicile. 15,4 millions d’actifs (60%) sont inéligibles de part la nature de leur travail (pilotes de ligne, serveurs, chirurgiens, etc.). 3,6 millions d’actifs pourraient être éligibles si des aménagements étaient réalisés.

D’après les chiffres du Gouvernement seulement 16.7% des actifs français télétravaillent plus d’une journée par semaine. En comparaison, la moyenne européenne se situe autour de 30% (32,4% en Finlande, 30% en Belgique, 26,8% en Suède, etc.).

Le télétravailleur a les mêmes droits que les autres collaborateurs de l’entreprise (congés, couverture sociale, médecine du travail, temps de travail respecté, etc.). Pour faciliter sa mise en place le Gouvernement a pris de nouvelles dispositions en 2018 :

  • Il n’est plus nécessaire de modifier le contrat de travail, le télétravail peut simplement être mis en place par un accord d’entreprise, une charte ou un accord oral.
  • Tout refus de l’entreprise doit être motivé.
  • Le matériel nécessaire pour télétravailler (ordinateur, connexion internet, logiciels de téléconférence, etc.) doit être pris en charge tout ou en partie par l’employeur.

Les avantages du télétravail

Pourquoi un tel engouement aujourd’hui pour le télétravail ? Pour une entreprise, cela a bien sûr des avantages financiers puisque le télétravail lui permet de réduire l’achat ou la location d’espaces et les frais de déplacement de ses équipes. Mais les avantages ne s’arrêtent pas là…

Amélioration du bien-être et de la QVT

L’autonomie accordée à un collaborateur grâce au télétravail lui permet de travailler à la tâche plutôt qu’à horaires fixes. A titre d’exemple, il n’a plus à poser une journée de repos pour aller chez le médecin, il ne se retrouve plus en difficulté face à des évènements exceptionnels comme des grèves des transports ou des intempéries. Le télétravail permet un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, une diminution de la fatigue et du stress liés au transport, une meilleure concentration, etc.

Un levier d’engagement des collaborateurs

Un collaborateur qui se sent bien et qui évolue dans un climat de confiance aura plus tendance à s’investir et se responsabiliser. C’est un excellent levier pour motiver ses équipes, accroître leur performance et limiter le taux d’absentéisme.

Des interactions privilégiées grâce à la distance

Le télétravail est aussi un vecteur de lien social. Une étude réalisée par Morar Consulting démontre que le télétravail renforce l’esprit d’équipe et favorise le rapprochement des collaborateurs, contrairement à ce que l’on pourrait penser ! En effet, 78% des personnes interrogées collaborent avec des personnes situées dans d’autres bureaux ou travaillant à distance et 91% des collaborateurs déclarent mieux connaître leurs collègues grâce aux technologies de collaboration. Moins stressés et plus enclins aux interactions sociales, ils ont alors une volonté de construire des relations durables.

Nos 7 conseils pour manager à distance

Attention le télétravail est aussi source de risques pour les collaborateurs et d’inquiétude du côté des managers. Perte de repères, isolement, difficulté à faire confiance et à préserver sa vie personnelle, etc. Voici 7 conseils pour que les choses se passent au mieux et pour maintenir l’efficacité de ses équipes !

Faites confiance à vos télétravailleurs !

La règle d’or est de garder à l’esprit qu’un télétravailleur reste avant tout l’un des vôtres. Comme n’importe quel salarié, il a besoin d’échanger, de communiquer et d’être guidé en cas de doute. Néanmoins, ce qui caractérise un salarié en télétravail est un besoin de confiance et d’autonomie. Veillez donc à ne pas donner l’impression de surveiller vos équipes en réclamant des reporting réguliers. La clé est de sortir d’une politique de présentéisme pour évaluer vos collaborateurs non sur leur temps de présence, mais sur la réussite de leurs objectifs. Si les résultats sont au rendez-vous, nul besoin de les frustrer avec un management intrusif et directif.
D’un point de vue légale, l’employeur qui met en place un système de contrôle doit dans tous les cas en informer son collaborateur.

Rassurez-les !

La confiance accordée par l’entreprise peut aussi être source de stress. Des collaborateurs peuvent en faire trop de peur de passer pour des fainéants ! A titre d’exemple, 66% des « millenials » craignent d’être considérés « non-productifs » lorsqu’ils ne travaillent pas au bureau. Rassurez vos équipes en leur indiquant que vous êtes conscient de leur travail, et que le télétravail est légitime !

Restez disponible !

S’ils ont besoin d’autonomie, les télétravailleurs recherchent également un manager disponible en cas de besoin. Qu’ils soient présents dans vos locaux ou à distance, montrez-leur votre disponibilité, tout en leur laissant l’initiative de faire appel à vous si un problème survient.

Invitez-les à se retrouver !

Le contact réel est capital dans une bonne organisation du travail. Aussi, limitez le télétravail à 1 ou 2 jours par semaine et mettez en avant l’importance des échanges entre collaborateurs. N’hésitez pas à organiser des moments conviviaux permettant de se retrouver entre collègues et de discuter de manière plus informelle.

Maintenez des relations solides !

Lors du travail à distance, le risque le plus important est l’absence de contact pouvant mener à l’isolement des collaborateurs. Pour y pallier, il est important de valoriser la profondeur des échanges, dans le but de recréer un lien de proximité. N’oubliez pas de mettre en place un mode de communication plus direct que de simples mails.

Rappelez-leur de déconnecter !

Il est primordial de respecter le droit à la déconnexion  des collaborateurs, mais aussi de veiller à ce qu’ils en respectent également les limites. Les salariés travaillant à distance ont en effet tendance à déborder sur leurs horaires de travail, c’est alors le rôle du manager de les rappeler à l’ordre.

Utilisez des outils collaboratifs à distance !

Si les technologies boostent la productivité dans le cadre du télétravail, elles permettent également de réduire l’isolement. A défaut d’avoir ses collaborateurs en face de soi, les outils de vidéoconférence permettent ainsi de conserver une interaction humaine et de mieux collaborer. Selon la situation, préférez le téléphone, la visioconférence ou encore la messagerie instantanée pour vos échanges. D’autres outils permettent de faciliter la communication et l’organisation interne, comme la mise en place d’un agenda partagé par exemple.

 

Le télétravail a un bel avenir devant lui ! Avec ce guide pratique vous avez désormais les clefs pour le mettre en place en douceur et vous rendre compte par vous-même de ses précieux avantages !

 

A lire aussi :

4 choses à savoir sur notre livre blanc RH
6 chiffres clés sur les Français et le travail de demain
L’hyperstress : comment le reconnaitre et le surmonter ?

Photographie : Pixabay