Le manager sera une des fonctions centrales de l’entreprise de demain !

Manager est un exercice complexe. Cela implique de piloter une équipe en fonction des résultats attendus, gérer les relations avec des collaborateurs aux besoins et personnalités différentes. Chaque manager utilise sa personnalité et son savoir-faire pour encadrer les hommes et les femmes qui composent équipe.

Voici 4 profils de manager, comment les reconnaître et travailler avec.

1- le management directif

Le manager directif dirige son équipe d’une main de fer ! Il impose des méthodes, donne des objectifs et contrôle qu’ils soient atteints. C’est souvent un expert. Sa posture est ferme. Il est rapide et efficace dans l’action. Même s’il a tendance ne pas laisser la place à l’initiative personnelle, il est capable de gérer avec talent des situations de crise ou de prendre des décisions quand l’enjeu est important.

Il privilégie les résultats de son équipe et assez peu les relations humaines.

Ce management est utile lorsqu’une décision doit être prise dans un contexte d’urgence., lorsque l’enjeu est important. Il est pertinent pour des collaborateurs avec une autonomie en cours de développement ou peu expérimentés.

 

Le manager au style directif

  • Donne des consignes,
  • Limite les initiatives de ses collaborateurs,
  • Ne s’intéresse que peu à la personne,
  • Est à l’initiative des procédures,
  • Apprécie de pouvoir contrôler et surveiller les résultats et les process,
  • Ne fournit que peu d’explications,
  • Adopte un mode de communication descendant.

Comment bien collaborer avec vous ?

Vous attendez de vos collaborateurs qu’ils appliquent vos méthodes à la lettre.

L’idéal pour vous est qu’ils prennent des notes à chaque fois que cela est possible. On vous demande même précisions sur des aspects peu clairs ? Cela vous plait ! Vous êtes rigoureux certes, mais c’est l’occasion pour vos collaborateurs de perfectionner la leur !

Une astuce : proposer des points de contact réguliers avec votre équipe, ainsi vous serez en mesure d’évaluer leur travail en toute sérénité. C’est en étant rassuré sur leurs aptitudes que vous leur accorderez leur confiance et vous serez prêt à leur déléguer davantage de tâches.

2- le management persuasif

Le manager persuasif se voit comme un coach et son action auprès de ses collaborateurs les pousse à se dépasser.

Il essaie d’impliquer ses collaborateurs en ne leur imposant aucune décision ou comportement. Les règles et les procédures existent mais elles ne sont pas au cœur du management.

Sa communication est plutôt ouverte. Son objectif est de maintenir la motivation de son équipe par un accompagnement régulier. Il les aide à mettre en place des objectifs et à les atteindre tout en les impliquant dans ses décisions. Cela incite les collaborateurs à s’exprimer davantage et favorise leur autonomie.

 

Le Manager au style persuasif

  • Est souvent dans l’argumentation,
  • Influence plus qu’il n’impose,
  • N’est pas avare d’explications,
  • Soutien ses équipes en difficulté,
  • Est attentif à la motivation de son équipe,
  • Est à l’origine de la cohésion de l’équipe et encourage vivement ses collaborateurs à faire de même,
  • Met en avant les résultats positifs,
  • Echange beaucoup, suscite la réflexion, les propositions et les questions.

Comment bien collaborer avec vous ?

Vous avez un mode de communication direct. C’est pourquoi vous n’appréciez pas d’être perdu dans les détails lorsque vous échangez avec vos collaborateurs. Comme vous êtes ouvert d’esprit, vous encouragez vos équipes à être créatives et à donner leurs opinions !

Vous voyez dans les prises d’initiative un signe positif de l’implication de vos collaborateurs. C’est un indicateur clé que vous suivez au quotidien. Au cours d’une discussion ouverte, vous faites le point sur leurs aspirations professionnelles pour savoir comment les guider en vue d’atteindre les objectifs.

 

3- Le management participatif

Le manager participatif s’appuie sur l’ensemble de son équipe, tout expertise et métiers confondus. Il croit fermement en l’intelligence collective. Son rôle est d’écouter, d’analyser et de conseiller. Il se considère comme un arbitre et un pivot de l’équipe. Grâce à cela, il révèle la personnalité de chacun. C’est souvent un visionnaire, capable de créer du consensus.

Un de ses objectifs est également de créer une ambiance de travail conviviale au sein de laquelle l’implication et la participation de tous est favorisée. C’est le management idéal pour générer de la créativité.

L’organisation n’est pas son fort. Il puise ses ressources dans le relationnel entre les membres et individuellement avec chacun d’eux. Son but est de proposer un cadre harmonieux où chacun puisse s’exprimer en toute liberté. Il fait confiance à ses collaborateurs qui se sentent soutenus.

La définition des objectifs se fait le plus souvent en mode collaboratif et les prises d’initiatives sont les bienvenues, voire encouragées.

 

Le manager au style participatif

  • Encourage tous les collaborateurs à participer,
  • Implique l’ensemble des collaborateurs à tous les stades de la décision,
  • Tient compte des idées et des suggestions,
  • Informe et responsabilise ses collaborateurs à chaque étape de la stratégie,
  • Les plans d’action se construisent en commun,
  • Ne respecte pas forcément la hiérarchie,
  • Apprécie de travailler dans une atmosphère de partage au sein de l’équipe.

Comment bien collaborer avec vous ?

Ce management bienveillant sied particulièrement à ceux qui s’impliquent totalement dans leur job. Vous êtes heureux lorsque vos collaborateurs ont des idées. Vous les valoriserez d’autant !

Pour vous, toutes les idées sont bonnes, même celles qui vous semblent au départ les plus délirantes (et sans doute qu’elles ne le sont pas autant que vous le pensez…).

En participant à la réflexion, en posant des questions et en proposant des solutions, vos collaborateurs nourrissent votre réflexion. Encore mieux, s’ils pensent plus haut et plus loin que le cadre imposé, ce sont les ressources dont vous êtes le plus friands.

Vous appréciez qu’ils ne soient pas d’accord avec les solutions envisagées et vous les encouragez à construire des alternatives. Vous privilégiez les personnalités avant les missions. Vous laissez la parole à vos collaborateurs avec enthousiasme !

 

4- Le management délégatif

Ce style de management favorise l’autonomie. Le manager responsabilise pleinement son équipe et délègue un maximum de tâches. Toutes les compétences sont les bienvenues et chacun apporte son savoir-faire : l’ensemble des collaborateurs est sollicité. Le pouvoir d’agir et les méthodes sont laissés au libre choix de l’équipe.

Une fois qu’il a transmis les consignes, le manager délégatif laisse carte blanche à ses collaborateurs. Il définit des indicateurs de suivi (KPI) et analyse les résultats avec son équipe : plans d’actions, méthodes, ressources sont à la main de l’équipe. Les points de contact sont utilisés à bon escient : définition des indicateurs, rédaction des plans d’action et suivi des KPI. Les collaborateurs sont responsabilisés et impliqués quasiment à 100%. La créativité est souvent très riche avec ce style management.

Une phrase pourrait résumer ce management : pourquoi diriger des collaborateurs alors qu’ils fonctionnent très bien seuls ?

 

Le manager au style délégatif

  • Laisse faire ses équipes, une façon pour lui d’exprimer sa confiance,
  • Donne les résultats à obtenir et ses collaborateurs ont la liberté de choisir leurs plans d’action et les moyens à mettre en œuvre,
  • Contrôle l’avancement des plans par des points de synchro,
  • Apprécie les suggestions et les propositions de ses collaborateurs,
  • Apporte des informations utiles pour atteindre les résultats,
  • Ne donne pas forcément des signes de reconnaissance,
  • Considère que l’équipe est responsable des moyens et résultats atteints collectivement,
  • Est plutôt à l’aise avec des personnes expérimentées.

Comment bien collaborer avec vous ?

Vous favorisez un cadre de travail où il est facile d’acquérir de nouvelles compétences.

Revers de la médaille : vos collaborateurs seront peut-être confrontés à des situations qui dépassent leurs compétences. Il ne faudrait pas que ce management induise une forme d’insécurité pour vos salariés.

L’important est qu’ils se sentent libres de vous solliciter. Offrez-leur la possibilité de faire des points de suivi régulier avec vous pour vous assurer que vous êtes bien sur la même longueur d’onde.

Et vous, quel type de manager êtes-vous ? Ou peut-être empruntez-vous aux différents styles de management pour créer le vôtre ?

Lorsque vous serez au sein de votre équipe, observez vos collaborateurs ou demandez-leur franchement comment ils vous perçoivent ! Vous pouvez les solliciter également pour savoir avec quel style de management ils sont le plus à l’aise pour travailler en harmonie et quel style de management leur permet de progresser.

Crédit photo : Pixabay

A lire également :

Le management 3.0 ou comment être heureux au travail

Managers : comment apprendre à bien communiquer ?

Le slow management, tout doucement vers le bien être au travail

Managers et dirigeants : les 5 résolutions à adopter en 2018