Pour booster leur performance, 58.4 % des entreprises françaises ont adopté en 2016, une gestion des talents : le « talentship ». C’est un phénomène assez nouveau, apparu au début des années 2000. Le talent est différent de la compétence. C’est une aptitude innée, naturelle et très facile à mobiliser. Les DRH ont compris qu’il s’agissait d’un facteur clé de succès pour l’entreprise et d’un levier important pour mobiliser les collaborateurs. Ces « hauts potentiels »  sont les personnes clés sur lesquels il est primordial d’investir. La question est de savoir comment gérer les talents et les fidéliser ?