Le flex office (ou sans bureau fixe, flex desk, desk sharing, etc…) est une tendance qui se développe aujourd’hui dans de nombreuses entreprises, des start-ups aux plus grands groupes, en passant par les PME. Ce nouveau mode de travail marque une véritable révolution ! Il consiste pour une entreprise à ne plus attribuer de bureau fixe à ses salariés.
Ces derniers peuvent évoluer dans des espaces communs mis à leur disposition, télétravailler, rejoindre un lieu de coworking, etc.

Ce concept est très populaire en Angleterre, mais en France, il peine à convaincre . Il est vrai que le flex office comporte des risques : il peut bouleverser les habitudes des salariés et l’entreprise peut avoir des difficultés à gérer cette transition.

Pourtant, à l’heure du digital et du bien-être au travail, le flex office pourrait être la réponse à de nombreuses problématiques. Les exemples d’entreprises l’ayant adopté ne manquent pas : Bouygues, Sanofi, Axa, Engie, Microsoft, BNP Paribas, Danone, pour ne citer qu’elles ! Pourquoi cet engouement ? On vous donne cinq bonnes raisons pour une entreprise de passer le cap !

Des nouveaux espaces adaptés

Vous l’avez surement constaté par vous même, les salariés sont aujourd’hui de moins en moins présents physiquement à leur bureau. Il y a quelques années, un salarié y passait les trois quarts de son temps, aujourd’hui seulement la moitié. En effet, de nombreux modes de travail se sont développés comme le coworking, le télétravail, etc. De plus, l’évolution du matériel informatique permet d’être plus mobile : plus besoin d’être accroché à son bon vieux PC fixe, bienvenue aux pc portables, tablettes et smartphones suréquipés ! Un salarié peut désormais virevolter d’un bureau à l’autre sans problème !

Aujourd’hui, la tendance en entreprise est aussi à l’échange, au travail collaboratif, à la cohésion d’équipe. C’est une bonne manière de pousser ses salariés à la créativité. Grâce au flex office, les bonnes idées ne s’arrêtent plus aux murs d’un bureau mais sont portées par les échanges entre collaborateurs !

Bien être et productivité des salariés

D’après le Baromètre du bonheur au travail, étude réalisée sur plus de 1000 français par la Fabrique Spinoza, 1 français sur 2 n’est pas heureux au sein de son activité professionnelle.

Les résultats de l’étude mettent en avant que les déterminants du bonheur au travail sont la reconnaissance, l’autonomie (critère principal de la motivation) et les relations entre collaborateurs. Le flex office répond à toutes ces problématiques : en donnant la liberté à un salarié de choisir son lieu de travail en toute autonomie, l’entreprise fait preuve de flexibilité et lui prouve sa reconnaissance et sa confiance en son travail. Elle baisse aussi les barrières de la hiérarchie en réunissant toutes les strates de l’entreprise dans des bureaux à partager. Il est certes difficile pour une entreprise de lâcher prise sur le“contrôle” qu’elle peut avoir sur ses salariés. Pourtant, si ces derniers évoluent dans un cadre de confiance, ils auront tendance à se sentir plus responsables et motivés par leur travail. Enfin, concernant l’ambiance de travail, les espaces de travail partagés sont propices aux échanges et il est donc plus facile de tisser des liens avec l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Toujours d’après ce même baromètre, une personne qui a un ami au travail a huit fois plus de chances d’être heureux dans sa vie professionnelle !

Attractivité de votre entreprise

Une entreprise qui n’est pas allergique au changement est perçue comme une entreprise moderne et attractive.

Pour citer l’exemple de la génération Y, d’après l’étude “Les jeunes de 18 à 30 ans face à un travail en mutation”, près de 80% des personnes de cette tranche d’âge sont plus attachés à leur propre autonomie et à l’épanouissement au travail, qu’à la valeur travail en elle-même. Dans la hiérarchie des valeurs, le sens prime sur l’effort.

Le flex office peut être une belle manière de valoriser une entreprise dans les offres d’emplois notamment !

Faites des économies grâce aux bureaux partagés

Tous les points cités au-dessus riment avec économies ! Pourquoi ?

Qui dit ne plus avoir de bureau pour chaque salarié, dit gain d’espace et donc baisse des coûts liés à l’immobilier et à leur exploitation (entretien, électricité…). Certes il ne faut pas oublier les dépenses liées à la mise en place du flex office : achat de PC portable, de tablettes, de mobiliers, réaménagement des espaces… Cependant, avec une bonne gestion du budget, les avantages seront évidents à long terme.De plus, plus une entreprise agira pour le bien-être de ses salariés, plus ces derniers seront motivés et donc productifs.

Une transition qui peut se faire en douceur

Il ne faut pas le cacher, plus une entreprise est grande plus il est complexe d’adopter le système du flex office. Beaucoup de questions se posent autour de l’organisation de la transition. La bonne nouvelle c’est que les choses peuvent se faire en douceur ! Le mot d’ordre : communication ! RH et Managers ont un rôle essentiel.

Première étape, en parler à ses salariés, travailler en équipe, organiser des sessions de teambuilding sur le sujet. Il ne s’agit pas de tout envoyer balader ni de forcer les équipes à adopter ce nouveau mode de travail. Bienveillance et écoute sont les maîtres mots !

Convaincus ? N’hésitez pas à en parler autour de vous ou à votre entreprise !

 

Photo by Felix Russell-Saw on Unsplash

 

A lire également :

Flex Office : Le « sans bureau fixe » ne fait pas fureur

Les 4 principes pour s’adapter au flex desk

Slow management, cohoming, flex office… Le lexique des nouvelles tendances au travail