La deuxième édition du Digital Summ’R s’est déroulée ce jeudi 6 juillet au Centre des Congrès de Lyon. Cette année, l’événement dédié aux entreprises du numérique mise sur deux thématiques : le bien-être au travail et l’intelligence artificielle. L’équipe de l’Elan des Talents y était présente ; zoom sur cette journée riche en conférences.

Objectif : booster la filière du numérique

Avec près de 800 participants en 2017 pour un événement lancé il y a seulement un an, le Digital Summ’R semble déjà prendre ses marques dans le monde du numérique. Organisé par la Digital League, cluster d’entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes, l’événement vise notamment à faire rayonner la filière du numérique au niveau régional mais également national et international.

Au total, 26 conférences étaient organisées tout au long de la journée avec une cinquantaine d’intervenants, CEO, directeurs généraux ou marketing, DRH, CTO ou encore consultants. Outre l’objectif de booster la filière numérique, au fort potentiel de création d’emplois, la journée permet d’échanger des bonnes pratiques et des échantillons de stratégies.

Le bien-être au travail : sujet clé de l’édition 2017

Si les sujets des conférences variaient entre conseils en vente et marketing, stratégie digitale, RH, ou encore recherche et développement, une grande thématique s’est démarquée cette année au Digital Summ’R : le bien-être au travail.

Comment être heureux au travail ? Des conférences pour échanger sur les meilleures méthodes

Les méthodes d’organisation du travail et de management permettant d’améliorer les conditions des salariés sont donc toujours bonnes à prendre, notamment celle de la conférence d’ouverture de la journée : « Managing for happiness ». Comment être heureux au travail ? Comment mieux collaborer et prendre des décisions ? Jurgen Appelo, CEO du réseau d’entreprises Happy Melty, expert du management 3.0, a ainsi présenté son approche du bien-être en entreprise, à travers une série de conseils et d’astuces.

Des témoignages d’entreprises ayant obtenu le label international « Great Place to Work » ont également été présentés lors d’une seconde conférence dédiée à ce sujet, présentée par le directeur Général de Great Place to Work, Patrick Dumoulin. Avec des études de satisfactions internes… très satisfaisantes ! Voyages, formations, conduite du changement, animations, entreprise libérée, fauteuils ergonomiques… Autant de manières d’améliorer quotidiennement la qualité de vie au travail.

A l’heure où le burn-out, le bored out ou encore le stress au travail, sont des sujets récurrents dans le monde de l’entreprise, la qualité de vie au travail est un enjeu désormais majeur pour les dirigeants et RH. Le mal-être au travail coûterait ainsi près de 12 600 euros par an et par salarié dans le privé, d’après le baromètre annuel IBET 2016*.

Le Digital Summ’R a-t-il lui aussi réussi à rendre ses participants heureux ? Sûrement, puisqu’un taux de satisfaction de 94% a été enregistré en 2016. Rendez-vous à la prochaine édition !

 

* Indice de Bien-Être au Travail – Mozart Consulting – Groupe Apicil

 

A lire aussi :

Le management de transition, l’allié de la transformation des entreprises

Les 3 enjeux face à la digitalisation des ressources humaines

Comment embarquer vos équipes dans le digital ?

Big Data, Millennials et marque employeur : quand la transformation digitale bouleverse les RH