La transformation digitale des entreprises impacte en profondeur l’ensemble des départements, qui doivent alors repenser leur système de valeurs pour s’adapter aux nouveaux usages. Face à une génération de candidats hyperconnectés et volatiles, de nouveaux modèles émergent pour séduire et retenir ces derniers. Quels enjeux digitaux se présenteront aux RH à horizon 2018 ?

Séduire les Millennials

On les appelle digital natives, génération Y ou encore Millennials : ces personnes nées entre 1980 et 2000 environ représenteront plus d’un tiers de la population active en 2020. Cette génération possède des attentes bien particulières : en quête forte de valeurs et de sens dans le travail, c’est aussi une génération de « zappeurs » qui ne craint pas le changement. Les entreprises devront donc repenser leur approche pour attirer et retenir ces nouveaux talents, plus agiles et plus connectés.

Marque employeur et fidélisation

L’enjeu, après avoir recruté les meilleurs talents, est de les fidéliser. Cela se traduit par le retour du concept de marque employeur : les entreprises doivent montrer des engagements concrets en cohérence avec leur image. Les outils digitaux, notamment les réseaux sociaux, rendent capitale la notion d‘e-réputation. Une entreprise, quelle que soit sa taille, ne peut donc plus se permettre de choyer ses clients en délaissant le bien-être de ses équipes : l’enjeu est de les fidéliser à travers de nouvelles méthodes de management, une cohésion d’équipe forte autour de valeurs communes et une réelle prise d’initiative pour améliorer le bien-être au travail.

le Big Data et les Ressources Humaines

Après s’être introduite dans les départements commerciaux et marketing, la notion de Big Data bouscule les RH, notamment grâce à l’analyse prédictive. Déceler les meilleurs profils, anticiper un besoin en formation, optimiser une campagne de recrutement ou encore prédire le départ d’un collaborateur, autant d’usages qui pourront être rendus possibles grâce aux données. De la longue carrière au sein d’une même entreprise, le marché de l’emploi fait face à une génération de « slasheurs » multipliant les expériences. Face à cette tendance, les entreprises devront puiser de nouvelles ressources pour recréer une fidélisation des collaborateurs.