Le Design Thinking est au cœur de la stratégie des entreprises les plus innovantes : Apple, Samsung, Décathlon ou encore Greenpeace. Il est également au programme des Grandes Ecoles depuis déjà une décennie. L’implémenter au sein de son entreprise demande à prendre en compte  quelques principes de base. Définition du Design Thinking.

Le Design Thinking : définition

Il s’agit d’une approche de l’innovation orientée sur l’utilisateur. L’approche marketing classique crée une offre puis la teste auprès de ses clients. Le Design Thinking propose comme point de départ l’utilisateur et cherche à résoudre sa problématique. C’est un grand changement de « mindset » !

Il est adapté à tous les profils d’entreprises : petites, moyennes ou grands groupes.

Avec un mode de pensée plus large (ou mode de pensée holistique), les entreprises peuvent se démarquer au travers de la technologie adaptée, d’une façon qui leur ouvre de nouveaux horizons. Cela peut paraître simple en théorie, mais cela ne signifie pas que ça l’est. Il y a trois principes clés dont nous pensons qu’ils peuvent aider les entreprises à adopter le Design Thinking.

Tim Brown a popularisé le Design Thinking dans les années 90 par le biais de son agence Ideo. Il souligne notamment qu’il s’agit d’un ensemble de techniques qui donnent l’opportunité de cerner vos clients et de discerner leurs besoins.

Le design thinking est une discipline utilisant la méthodologie et la sensibilité du designer pour accorder les besoins des clients avec ce qui est technologiquement faisable et financièrement viable dans une logique de création de valeur client et d’opportunité de marché

Tim Brown

CEO, Ideo

Les principes du Design Thinking 

Concrètement, le travail en mode Design Thinking s’organise autour de 3 logiques :

  • Une démarche centrée sur l’utilisateur: le but est concevoir des solutions qui répondent vraiment aux besoins des utilisateurs en partant des problèmes qu’ils rencontrent,
  • Une logique de co-création : une entreprise qui met le Design Thinking au cœur de son activité ne fait pas travailler ses départements de manière isolée, et instaure au contraire une logique «cross-département» favorisant l’intelligence collective. C’est l’expertise de tous dans un but commun. On sort de sa zone de confort et cela fait du bien !
  • Une approche holistique: cela consiste à prendre en compte l’ensemble de l’écosystème autour du process analysé. On prend en compte les effets de bord et on conçoit des solutions beaucoup plus larges et efficaces,
  • Le prototypage: c’est le principe d’apprendre en marchant. Ce qui induit d’avoir recours aux 1ers tests très tôt dans la phase de création de l’offre. Il autorise les erreurs voire les encourage pour identifier toutes les impasses très rapidement. A noter que le prototypage requiert une certaine appétence pour le DIY !

Le but du prototypage n’est pas de finir. Il s’agit d’apprendre des forces et des faiblesses de l’idée et d’identifier de nouvelles directions que de futurs prototypes pourront prendre.

Tim Brown

CEO, Ideo

Cultiver l’empathie

Qui dit Design Thinking dit empathie pour l’utilisateur. Mais comment comprendre la réalité de l’utilisateur et ses besoins ?

Différentes techniques existent pour exercer cette empathie :

  • S’immerger dans leur monde: une journée à la place du client pour voir à travers ses yeux,
  • Plonger dans son monde:  l’observer sur son parcours utilisateur en mode Shadowing comme le recommande l’équipe d’Aperience.
  • Leur parler: comprendre où se trouvent les points de frictions lors d’une interview en utilisant par exemple la méthode des 5 W (What, Who, Where, When, Why).

N’oubliez pas de documenter cette étape ! Citations, observations et photos seront précieux pour pouvoir, par la suite, concevoir pour votre client un parcours ad hoc, répondant à ses vrais besoins.

Ce qu’il faut retenir du Design Thinking

  • Placer l’humain au centre de la réflexion
  • Identifier une problématique et comprendre son environnement
  • Trouver le concept, l’idée qui permettra de la résoudre par l’expertise de tous
  • Concevoir la forme qui incarnera ce concept et les améliorer après l’avoir testée