La reconnaissance ne s’effectue pas que sur des résultats. C’est un état d’esprit à avoir dans la durée, et qui porte sur bien plus que le travail.

Alors que les salariés déclarent que ce qui les démotive le plus est un manque de reconnaissance au travail, voici les 4 formes de reconnaissance à appliquer au quotidien pour améliorer le bien-être et la productivité de vos équipes.

 

1- Reconnaître la personne en tant que telle

La reconnaissance existentielle est la fondation de toute bonne relation entre collaborateurs. Elle consiste simplement à s’intéresser à son interlocuteur en tant qu’être humain, pas seulement à sa fonction dans l’entreprise. S’adresser à la personne par son prénom, lui demander comment elle va, être à l’écoute de ses besoins, de ses émotions, c’est la clé pour faciliter les échanges grâce à des bases saines.

 

2- Reconnaître son savoir-faire, ses compétences

Montrez à votre collaborateur que vous avez connaissance de ses compétences, son expérience, et ce que son savoir-faire apporte à l’entreprise. Cette forme de reconnaissance est appelée « reconnaissance de la pratique de travail » : elle revient à reconnaître que l’employé maîtrise la façon dont il effectue sa tâche, même si ce n’est pas la façon dont nous l’aurions fait personnellement. Reconnaître la créativité et la capacité d’innovation d’une personne, en l’invitant à proposer ses propres solutions par exemple, est une démarche très importante pour l’encourager à s’améliorer.

 

3- Reconnaître les efforts, l’investissement d’une personne

Certains salariés montrent une motivation constante dans leur poste, d’autres osent prendre des risques pour mener à bien certains projets. Ces efforts ne sont pas toujours reconnus à leur juste valeur.

Qu’il s’agisse d’un investissement continu dans le travail ou d’une action particulière ayant contribué à la réussite collective, reconnaître les efforts qui ont été faits est important pour le moral et l’engagement. Un simple « merci pour ton travail » permet de valoriser l’énergie déployée dans un projet, et ce, indépendamment des résultats obtenus.

 

4- Reconnaître les résultats

Bien entendu, quand les résultats sont là, il est primordial de les souligner. Vous pouvez les valoriser en termes quantitatifs (chiffre d’affaires, nombre de ventes…), mais n’oubliez pas également de reconnaître leur aspect qualitatif. Féliciter ses collaborateurs pour la qualité du travail fourni est une preuve que l’on valorise leurs compétences, c’est donc un formidable booster de motivation et de performance.

 

Crédit photo : Unsplash