Le monde du travail est en perpétuelle évolution, il n’est plus rare de changer plusieurs fois de cap professionnel au cours de sa carrière (9 français sur 10 ont envie de changer de vie professionnelle ou l’ont déjà fait !) ou de faire largement évoluer ses compétences et ses qualifications. Oui, mais comment attester de ces nouvelles compétences acquises en cours de route sur le CV ? Il existe pour cela les certifications professionnelles, de véritables formations accélérées ! 

Les certifications professionnelles ont aussi un avantage loin d’être négligeable pour les ressources humaines : c’est un véritable allié pour booster les collaborateurs !

Qu’est-ce-que la certification professionnelle ? Pourquoi agit-elle sur la motivation des collaborateurs ? Comment la financer ? On a creusé pour vous le sujet !

Certification professionnelle, qu’est ce que c’est ?

Il ne faut pas confondre la certification professionnelle et la formation professionnelle.

Les formations professionnelles sont dans certains cas obligatoires pour les employeurs : pour permettre à chaque salarié de s’adapter et s’épanouir à son poste, d’y évoluer en toute sécurité, de trouver un nouvel emploi en cas de reclassement. Vous trouverez plus de détails sur les formations professionnelles dans nos articles dédiés, en cliquant ici.

La certification professionnelle, quant à elle, reconnaît par une attestation ou un certificat la maîtrise professionnelle d’un domaine par un organisme qui en a l’autorité (ce qui lui donne une réelle valeur). Elle est limitée dans le temps, c’est-à-dire qu’elle doit être renouvelée régulièrement et est classée par domaine d’activité et par niveau.

Il existe des centaines de certifications dans des domaines très variés : digital (ex : Simplon OpenClassroom, etc.), langue (ex : TOEIC), orthographe (ex : Projet Voltaire), management, utilisation de programmes et d’outils (ex : Google Analytics), etc.

Comment savoir si un collaborateur a besoin d’une certification ?

Il existe plusieurs cas de figure : lorsque celui-ci vous le demande et que cela se justifie pour son poste, quand vous sentez la nécessité qu’il évolue pour être plus à l’aise à son poste, ou encore que vous souhaitez le booster. Il faut être véritablement à l’écoute du collaborateur : une demande de certification peut être une main tendue vers l’entreprise pour évoluer ou une alerte sur son mal-être. Il serait dommage de laisser partir des talents qui connaissent bien une entreprise.

Quelle certification choisir ?

Il est important de bien choisir l’organisme, sa réputation jouera largement sur la valeur de la certification. C’est le cas par exemple de ceux listés dans le répertoire des certifications http://www.rncp.cncp.gouv.fr/ (elles sont reconnues par l’état !). Même s’il existe de nombreux organismes publics de certification, les entreprises feront plutôt appel à des entreprises privées (TOEIC, Google…) dans le cadre de la certification de leurs collaborateurs.

Pour connaître la bonne certification à proposer, n’hésitez pas à consulter le répertoire des certifications et à faire appel à des professionnels.

Pourquoi les certifications boostent-elles le parcours des salariés ?

Les entreprises françaises sont confrontées à un véritable problème de motivation des collaborateurs. La certification professionnelle peut largement contribuer à rebooster ces derniers !

  • Elle motive : quand un collaborateur suit une certification, il apprend quelque chose, il prouve (et se prouve à lui-même !) qu’il est capable d’évoluer et d’apporter de nouvelles choses à l’entreprise (qui montre d’ailleurs sa confiance en lui en lui donnant cette chance d’évoluer). Quoi de plus dopant ?
  • Elle permet de lutter contre la routine : faire évoluer les missions d’un poste permet de garder une bonne dynamique et de ne pas s’enfermer dans une routine néfaste !
  • Elle permet de trouver du sens : les collaborateurs sont très nombreux à être en quête de sens. Vous leur permettez de développer leur poste vers quelque chose qui leur parle plus et qui leur donne plus envie de se lever le matin.
  • Elle attire de nouveaux talents : une entreprise qui donne la possibilité à ses collaborateurs d’évoluer est une entreprise attractive !
  • Elle permet de gagner des compétences en interne : qui dit certification, dit nouvelle compétence en interne et possibilité de développer les activités de son entreprise. Cela permet aussi de faire moins appel à des compétences extérieures, souvent plus coûteuses !

Toutes les certifications ne sont pas faciles, certaines demandent beaucoup de travail… mais cela en vaut largement la peine si elles sont bien choisies !

Comment les financer ?

Il existe de nombreuses certifications gratuites, il suffit de fouiller sur le web pour en trouver des dizaines dans le domaine qui vous intéresse. De grosses entreprises utilisent aussi les certification pour inciter les personnes à utiliser leurs outils.

Pour les certifications payantes, le collaborateur peut faire appel à son CPF (compte personnel de formation). L’entreprise peut aussi choisir de financer elle-même la formation. Les avantages sont bien là après tout ! Elle peut aussi se faire aider par les organismes de financement, qui peuvent par exemple l’indemniser si le collaborateur suit la certification sur ses heures de travail.

Vous trouverez de nombreuses informations sur le site dédié : https://www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-public/. Attention, seules les formations sont parfois remboursées, et n’impliquent pas forcément de certification. Soyez vigilant dans votre choix !

 

Difficile de ne pas citer dans cet article les MOOCS, qui tendent à détrôner les certifications ! Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à consulter notre article dédié en cliquant ici.

 

Articles en lien :

Comment aider ses collaborateurs à se reconvertir grâce à la formation professionnelle ?

Le ikigai : un outil utile pour motiver les talents

Le sport, booster de motivation et de productivité