C’est désormais prouvé : les femmes au travail, et plus particulièrement les femmes cadres, améliorent la performance et le rendement des entreprises. Et c’est la très sérieuse Organisation internationale du travail (OIT) qui le dit ! Explications.

L’Organisation Internationale du Travail (OIT), militant depuis cinq ans pour « une meilleure représentation des femmes dans les postes à responsabilité », vient de publier un rapport « Femmes d’affaires et femmes cadres : les arguments en faveur du changement ». L’enquête a été menée au sein de 12 940 entreprises (petites, moyennes et grandes), dans 70 pays du monde.

Les avantages de la mixité hommes-femmes en entreprise

Faut-il recruter plus de femmes (dirigeantes et cadres ?) Selon le rapport, la réponse est oui ! Voici quelques résultats de l’enquête mondiale :

  • 60 % déclarent une productivité et des profits en hausse
  • 57,4% des entreprises estiment que les initiatives en faveur de la mixité améliorent la performance de l’entreprise
  • 56,8 % rapportent une meilleure capacité à attirer et conserver les talents
  • 54,4 % déclarent un surcroît de créativité, d’innovation et d’ouverture d’esprit
  • 54,1 % estiment que la réputation de leur entreprise s’est améliorée

L’une des raisons de cette tendance : « le vivier des talents féminins s’agrandit à l’échelle mondiale », souligne le rapport, alors qu’on constate une pénurie globale de compétences. Les femmes sont toujours plus nombreuses dans l’enseignement supérieur, et dans des disciplines jusqu’à maintenant plus représentées par les hommes : science, technologie, ingénierie et mathématique (STIM).

Un PIB en hausse dans les entreprises dirigées par les femmes ?

D’après le rapport, « un nombre grandissant d’études ont démontré la corrélation positive entre le taux d’activité des femmes et la croissance du PIB » : et des études sérieuses, puisque certaines proviennent d’organismes tels que l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques), PricewaterhouseCoopers (PwC) ou encore le Forum économique mondial !

RH : comment former des équipes plus performantes

L’étude constate que les femmes se font plus rares lorsqu’on monte dans la hiérarchie. Et lorsqu’elles sont cadres ou managers, elles restent généralement cantonnées dans certains secteurs comme les ressources humaines, le marketing, la finance ou encore l’administration. Alors que les hommes sont davantage présents sur des postes plus stratégiques pour les entreprises.

« Les entreprises doivent être proactives pour garantir l’égalité des chances à tous leurs employés, indique dans le rapport Déborah France-Massin, Directrice du Bureau International du Travail, afin que les parcours professionnels ne divergent pas dès les premiers échelons et conduisent les femmes jusqu’au sommet de la hiérarchie. »