Ces 10 dernières années, le monde du travail a été touché de près par de nombreux phénomènes comme les nouvelles technologies, le bien-être au travail, la formation professionnelle, le télétravail etc… A la fois perçus comme des opportunités par certains et des menaces par d’autres, ils modifient doucement la nature des métiers de demain. Pour en savoir plus sur les Français et le travail de demain, voici quelques chiffres clés.

 

Les ¾ des Français pensent que les nouvelles technologies vont modifier leur façon de travailler

Ce qui ressort de l’étude Harris Interactive(1) sur les Français et le travail de demain, est l’appréhension des nouvelles technologies. Pour une grande majorité, les technologies vont modifier leur façon de travailler, mais pas forcément en profondeur. Seul 25% des Français interrogés pensent que leur travail va être fortement remis en question d’ici 2030.

Un vrai clivage se fait sentir entre les secteurs d’activité, car les salariés des télécoms sont ceux qui redoutent le moins l’arrivée des nouvelles technologies sur le marché. 24% d’entre eux pensent même que leur travail existera toujours tel qu’il est aujourd’hui, contre 11% pour les professionnels de la finance et des assurances, et 17% pour l’industrie. Les salariés du secteur de la distribution pensent à 37% que leur fonction va lourdement être modifiée par la technologie d’ici à 2030.

 

70% des Français pensent que le numérique est une opportunité pour leur entreprise

Le débat est virulent sur la question du numérique dans le monde du travail. Alors que 70% des salariés Français interrogés par Harris Interactive pensent qu’il représente une réelle opportunité pour les entreprises, 52% affirment que c’est une menace pour les salariés. En d’autres termes, le numérique peut permettre aux entreprises de se développer, mais rend les travailleurs moins utiles qu’avant.

Le développement du e-commerce par exemple, permet aux entreprises marchandes d’augmenter leurs ventes sans forcément avoir besoin de plus de main d’œuvre. Le numérique est donc perçu comme une menace pour les salariés de ce secteur-là. On estime même qu’avec le développement du numérique, ce ne sont pas moins de 3 millions de Français qui verront leurs emplois être automatisés dans les décennies à venir. Il est donc important d’être accompagné dès maintenant à ces changements sociétaux pour ne pas en subir les conséquences.

 

66% des salariés Français sont favorables au télétravail

Dans la vision qu’ont les Français du travail de demain, il y a définitivement une grande place au télétravail. Ce nouveau concept, qui consiste à travailler de chez soi plutôt que de se rendre sur son lieu de travail habituel, représente en effet de nombreux avantages. Lorsque les salariés ont des enfants, ou des contraintes horaires régulières, cela permet de gagner en souplesse. C’est particulièrement utile et bien perçu pour les salariés dont le temps de trajet domicile/bureau est conséquent (plus de 30 minutes en voiture). Le salarié peut ainsi prolonger ses heures de sommeil, diminuer son stress et gagner en productivité.

Le gain de productivité lié au télétravail peut atteindre 10 à 15%

Le télétravail est également perçu comme une marque de confiance de la part de l’employeur envers ses équipes, et cela contribue à l’épanouissement des salariés. Il faut savoir qu’en France, seulement 16% des salariés ont accès à ce mode de travail, contre plus de 25% aux Etats-Unis.

 

10 fois plus d’espace de coworking en 5 ans

Entre 2012 et 2017, le nombre d’espaces de coworking en France a été multiplié par 10. C’est ce que révèle le groupe BAP (bureaux à partager) dans son indice du coworking en France. Il existe désormais plus de 600 espaces de travail partagés sur tout le territoire, et tous ne sont pas encore saturés.

Les espaces de coworking représentent une tendance importante pour les Français et le travail de demain. Aujourd’hui nous partageons notre voiture pour faire des économies, nous partageons notre logement pour arrondir les fins de mois, et nous partageons également notre bureau pour faire des rencontres. L’heure est au travail collaboratif et ouvert, dès aujourd’hui et pour les années à venir.

Les tarifs pour un poste en coworking varient aujourd’hui entre 187€/mois en moyenne en région, et 313€/mois à Paris. La superficie d’un coworking est majoritairement inférieure à 500 m2.

 

64% des millenials voient le slashing comme la nouvelle norme du travail

Cette fois-ci, il ne s’agit pas que des Français, car selon une étude Ipsos et Revolution@work menée en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, le slashing devrait devenir la norme du travail de demain. Finie l’époque où l’on avait qu’un emploi, de 9h à 18h et ou l’on rentrait chez nous s’occuper de nos activités personnelles. Demain, nous aurons 2, 3 ou 4 activités à mener de front. Que ce soit du bénévolat pour une association, monter sa microentreprise, participer à la vie locale de son agglomération… Les travailleurs de demain auront plusieurs casquettes en plus de leur activité principale.

Avec l’arrivée en masse du Slashing, l’importance d’avoir une grande flexibilité sur les lieux de travail et sur les horaires prend donc tout son sens.

 

4 jeunes sur 10 souhaitent devenir entrepreneurs

Selon une étude réalisée en France par l’étudiant et Option Start-up, les lycéens d’aujourd’hui rêvent d’avoir de l’impact. Cela fait même partie des critères principaux dans le choix de leur orientation. Seulement 1 sur 5 prend en compte l’innovation ou les nouvelles technologies comme critère de choix pour son parcours professionnel.

Les salariés de demain cherchent à donner du sens à leur vie, et cela passe par un épanouissement professionnel certain. Ils veulent avoir un impact positif sur le monde, se tournent vers l’international et souhaitent que leurs métiers de demain soient à leur image.

En résumé, si l’on devait décrire le travail de demain , on pourrait sans hésiter dire qu’il sera collaboratif, flexible sur les horaires, et qu’il devra laisser de la place à la vie privée des salariés.

Nous espérons que ces informations et ces données vous permettront de mieux appréhender le travail de demain. En tant qu’employeur ou que RH, il ne faut pas hésiter à accompagner vos collaborateurs dans ces changements professionnels. La formation professionnelle peut représenter une opportunité pour garder vos talents et les faire évoluer

 

A lire aussi :

Formation professionnelle : un tremplin pour l’épanouissement des salariés ?

Télétravail : les chiffres clés 2017 en France

Méthode Pomodoro: Comment un minuteur tomate peut-il améliorer votre productivité ? 

 

(1) L’impact du développement numérique sur les salariés – Harris Interactive pour Julhiet Sterwen